Astuces - conseil

Choix du mélange
Depuis la disparition du super plombé, la grande discussion du choix entre le 95 et le 98 est sujette à débat. Une majorité de professionnels conseillent le 95. Tout le monde est d'accord sur le fait qu'il faut augmenter le taux de graissage. Préférez un mélange entre  2.5% et 3% avec une bonne huile de synthèse. Les enduristes qui montent moins souvent dans les tours peuvent donc graisser à un peu moins à 2%.
Joints spy de fourche
Vous en avez assez de voir vos joints spy fuir ou suinter ! Alors descendez vos caches - poussière puis découpez un morceau de Sopalin à la circonférence de votre tube puis pliez le en deux et enquillez le dans votre cache - poussière puis inondez le de WD-40 et enfin remettez le cache dans son logement et n'oubliez pas de caler votre fourche lorsque vous transportez votre moto.
Poignée de freins AV
Pour ceux qui ont les doigts qui fatiguent en fin de manche vous pouvez les soulager en perçant un autre trou d'encrage plus près de l'axe ce qui a pour effet de démultiplier l'effort. Commencez par percer un petit trou puis changer de mèche plusieurs fois pour arriver au diamètre de 8 mm : l'aluminium c'est fragile.
Choix de plaquettes de frein
Il existe plusieurs types de plaquettes de frein. Certaines privilégient l'efficacité, d'autre la durée de vie. Les premières sont tendres et offrent un meilleur mordant. Les autres sont dures et résistent mieux à la boue ou au sable mais sont moins incisives. Les plaquettes d'origine offrent souvent le meilleur compromis. Le seul problème reste leur prix. En général, on peu acheter les jeux AV et AR en adaptable pour le prix d'un seul jeu de plaquettes d'origine. A chacun ses goûts. Tout dépend des conditions dans lesquelles on roule et du budget !!!
Entretien des roulements
Les roulements sont présents partout sur la moto: roues AV, roue AR, colonne de direction, biellettes de suspension, moteur... Ils sont indispensables et s'usent beaucoup si on ne prend pas soin d'eux, surtout qu'ils sont mis à rude épreuve! Tout d'abord, la périodicité du graissage est vitale, car même en respectant les préceptes qui suivent, l'humidité et les saletés se glisseront toujours dans les roulements. C'est surtout valable pour les biellettes qui sont très exposées à la boue ou au sable. On doit graisser deux fois par an les roulements de biellettes et une fois ceux de la colonne. Si tu roule beaucoup, il faut augmenter la fréquence des graissages. Il faut aussi le faire sur une moto neuve car les usines ne graissent jamais assez, et pas avec de la bonne graisse. Ensuite, ne pas insister sur les roulements lors du lavage à haute pression même s'ils restent un peu gras c'est pas trop grave. Pour finir, utiliser de la graisse hydrofuge et ne pas faire le radin sur la quantité et la qualité.
Moto neuve : rodage
Une moto neuve demande un pilotage doux. Certaines motos ne nécessitent que peu de temps de rodage. Deux pleins suffisent. D'autres, dont les moteurs sont montés plus serrés, demanderont plus de temps de rodage. Ne les brusquez pas. Pour les 2 temps, il faut monter jusqu'a 3.5% de mélange huile/essence. Inutile d'aller plus haut, les huiles de synthèse actuelles sont très efficaces. Les plaquettes de frein neuves doivent aussi être rodées. Commencer par vaporiser du dégraissant sur les plaquettes et les disques. Donner ensuite de légers coups de frein à basse vitesse. Effectuer la procédure plusieurs fois et c'est finit. Vous changerez aussi l'huile de fourche et vidangerez la boite.
Pression des pneus
Terrain du type boueux ou mou : 0,7 bar à l'avant et 0,9 bar à l'arrière donneront un bon contrôle.
Terrains durs : 0,9 bar à l'avant et 1,2 bars à l'arrière donneront un bon mordant.
Par contre, si vous effectuez des sauts, des pressions plus hautes seront nécessaires. À vous de juger.



Aujourd'hui vous avez été 26 visiteur(s).